"La Mère des Eaux", le deuxième roman de Rod Marty

Rod Marty, qui a participé aux Ateliers d'écriture Elisabeth Bing, publie son deuxième roman "La Mère des Eaux" chez Scrinéo. Son premier roman "Les Enfants de Peakwood" est sorti en 2015 chez ce même éditeur et a remporté le prix des Halliénales.

De quoi parle ce deuxième roman ?

La Mère des eaux raconte l histoire d un couple, Emily et Christopher, qui après avoir perdu l’enfant qu’ils attendaient, sont informés que la mère naturelle de la jeune femme est toujours en vie dans une petite ville de Louisiane. Ils décident de s y rendre pour la rencontrer. Là- bas, rien ne va se passer comme ils l espéraient et chacun d eux va devoir faire face à ses vieux démons.  Au risque de voir leur couple éxploser. C est alors que des rêves étranges viennent perturber les nuits d Emily et que de vieilles croyances locales font leur apparition.

Est-ce plus facile ou plus difficile d’écrire son deuxième roman ?  Comment abordes-tu cette deuxième parution ?

Lorsqu’on écrit son premier roman, on ne sait pas si un éditeur prendra la peine de le lire jusqu'au bout alors on pense avant tout à se faire plaisirs. Lorsqu’on écrit son deuxième, on a peur de décevoir ceux qui ont aimé le premier et puis on a egalement en tête les critiques négatives qu’on a pu recevoir. Je crois qu’au final, il faut savoir mettre ces éléments de côté pour se replonger simplement dans son écriture en se disant que le principal est de construire son histoire comme on le voulait . Tant  mieux si elle plaît ( oh oui aimez la svp) tans pis dans le cas contraire. Au moins elle raconte ce que j avais en tete de la manière que je le voulais.  

Tu as continué à travailler dans l’atelier Ecrire le roman de Marianne Jaeglé pour ce deuxième roman. Que peut apporter un atelier quand on a déjà publié ?

Pour moi, l’atelier à toujours été un moyen d'avoir de la régularité dans mon travail et de ne pas être seul dans l’avancement de mon projet. Sans compter les critiques apportées au fur et à mesure... Je préfère savoir qu’il y a un problème dans ma narration à la page 3 que de l’apprendre après avoir avancé de 300 pages... et puis à chaque nouveau projet j ai toujours peur de ne pas avoir le souffle nécessaire pour le porter jusqu au bout. Là, j ai comme "l’obligation" de rendre des comptes. 


Synopsis 

La terrible descente aux enfers d’un couple, dans l’atmosphère oppressante d’une petite ville américaine aux phénomènes étranges…

Après avoir subi une nouvelle fausse couche et appris qu’elle ne porterait plus jamais d’enfant, Emily est dévastée. Christopher, son mari, ne sait comment la consoler. C’est alors qu’ils sont appelés dans une communauté en Louisiane, au chevet de la mère d’Emily, que cette dernière n’a jamais rencontrée.

Mais rien ne va se passer comme ils l’imaginaient. Pour Christopher, la sollicitude des habitants devient vite pesante, et les relations du couple commencent à se distendre…

Que cache cette communauté coupée du reste du monde ? Pourquoi ses habitants ont-ils décidé de vivre reclus ? Et, surtout, que signifient ces rêves étranges qui troublent le sommeil d’Emily ?

 

 

Les Ateliers d'écriture Elisabeth Bing